Suite à l’appel européen de Blockupy du 2 septembre, une cinquantaine de manifestants se sont dirigés vers le Ministère du Travail pour réclamer l’abrogation de la loi travail. Après un départ en manifestation sauvage qui s’est terminé près de l’Assemblée Nationale, les journalistes comme les manifestants ont été nassés pendant plus d’un heure, avant d’être raccompagnés jusqu’à la station de métro Piquet-Grenelle.

Les manifestants se regroupent devant le Ministère du Travail dont l’accès leur est interdit

Après un courte course-poursuite, les policiers empêchent les manifestants se s’approcher de l’Assemblée Nationale

Les manifestants sont nassés sur un trottoir et toutes les identités sont relevées

Un journaliste des Inrockuptibles est arrêté et amené dans la nasse. Une dizaine de journalistes sont ainsi empêchés de travailler.

Manifestants et journalistes sont ensuite escortés par les forces de l’ordre jusqu’à une station éloignés des lieux de pouvoir